Hibakushas
Crédits
Retour
Crédits Les derniers hibakushas Réalisateur : Georges Tillard
Auteur : Anthony Dufour

Images : Georges Tillard et François Cauwel
Montage : Georges Tillard et Mathias Lavergne

Son : Laurent Rodier

Traductions : Keiko Aoki

Voix : Jean-Yves Huchet, Anthony Dufour, Nicolas Wiart, Aviva Fried, Mathias Lavergne, Alizee
Gonzalez, Georges Tillard, François Cauwel.

Développement et création web : www.keblow.com
Direction de projet : Czysz Fred
Développement : Guillaume Bedleem et François Bailleul
Création graphique : Vincent Hollebeke
Remerciements :
Hiroshima Peace Culture Foundation
Kenji SHIGA - directeur du Hiroshima Peace Memorial Muséum
Hiroshima Film Commission

Direction de la production : Nicolas Wiart

Production : Anthony Dufour et Jean-Yves Huchet

Avec la Participation de Arte
Direction de l’information : Marco Nassivera
Coordination rédactionnelle du projet web : Hugues Jardel
Production web : Annette Kaiser et Petra Mekaoui

Avec la participation du CNC

© Hikari / ARTE - 2015

Les hibakushas d’Hiroshima ce sont ceux qui ont subi le bombardement atomique du 6 août 1945. Hibakusha, c’est un statut, au Japon. On vous donne une carte avec un code qui correspond à votre irradiation. Il existe quatre catégories : ceux présents près de l’épicentre le jour de l’explosion, ceux présents à moins de 2 km de l’épicentre durant les deux semaines qui la suivirent, ceux exposés aux radiations des retombées. Et les bébés dans le ventre de leur mère, si elle-même fait partie d’une des trois autres catégories.

Notre carte situe les survivants que nous avons rencontrés selon cette tragique classification. En naviguant dans Hiroshima bombardée, vous pourrez aussi choisir de découvrir les lieux de mémoire du 6 août 1945, ou encore déambuler dans la ville aujourd’hui.

 Hibakushas
 Lieux de mémoire
 Déambulations
Minoru Hataguchi « J’ai toujours essayé de cacher mon statut d’hibakusha »
Yoshiko Kajimoto « À 14 ans, j’ai dû nourrir mes trois frères »
Iwao Nakanichi « Mes amis ont été pulvérisés à côté de moi »
Syousou Kawamoto « Être hibakusha m’a conduit à devenir yakuza »
Taeko Teramae « Les cris des enfants sur le point de mourir et qui appelaient leur mère »
Takashi Teramoto « Je me rappelle que j’avais des vers sur mes blessures »
Le parc du mémorial de la paix
Le musée de la paix d’Hiroshima
L’école Honkawa
Le temple Gokoku
La fondation pour la recherche sur les effets des radiations
Le temple Miyajima
Le parc de Ryokuchi
Le château d’Hiroshima
Hondori
Nagarekawa
La gare d’Hiroshima